Collaboration avec la Maison Poursin – Paris

I Z A H O et la Maison Poursin

Soucieux d’améliorer la qualité de ses produits, l’atelier commence à agrémenter quelques pièces avec des boucles et accessoires provenant de la maison Poursin à Paris.
C’est le cas de cette magnifique ceinture bombée. La ceinture de Madame Hélène.

Maroquinerie Izaho - Boucle Poursin - Paris

Orné d’une boucle en laiton, ce magnifique ouvrage est en cuir de zébu, confectionné puis cousu au point sellier avec le cœur, la main et l’outil, par notre atelier.

POURSIN, avec un « P » comme passion, perfection…

Il est impossible de préciser la date exacte de la fondation de cette Maison. Les plus anciens documents nous apprennent qu’elle fut vers 1830 la propriété de M. LECLERC, ce qui en fait une des plus anciennes de Paris encore en activité.

Installée en 1891 à son adresse actuelle, elle accueille Monsieur S. POURSIN comme associé en 1896, celui-ci devenant le seul propriétaire à partir de 1907.

Spécialisée dés son origine dans les articles fondus pour la sellerie et les harnais d’attelage, elle acquit une grande renommée, et remporta de nombreux prix dans les expositions universelles entre 1890 et 1914.

Après avoir travaillé essentiellement pour les équipements militaires pendant les quatre années de la Grande Guerre, elle du s’adapter au changement apporté par l’essor de l’automobile et la diminution, puis la quasi disparition, de la traction animale.

A partir de cette époque, la production de pièces pour la maroquinerie, jusqu’alors marginale, devient petit à petit l’activité principale de la Maison. La plupart des modèles sont bien-sûr dérivés ou fortement inspirés par le cheval et sa tradition.

Les équipements pour le cheval disparaissent complètement en 1952, au moment ou M. André POURSIN remplace son père à la tête de la Société. Il entreprend alors une modernisation progressive qui sera largement poursuivie par son fils M. Jacques POURSIN à partir de 1969. Elle lui permet d’accompagner l’essor de la Maroquinerie française de qualité dans les années 1970 et 1980.

(…)

Fin de citation.
Texte extrait du site de la Maison Poursin à Paris
Cliché : Monsieur Eric


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s